Participez au Cycle de conférences sur la transition écologique et l’éducation populaire organisé par Peuple&Culture

Participez au Cycle de conférences sur la transition écologique et l’éducation populaire organisé par Peuple&Culture

Peuple&Culture, dont nous sommes membres, organise un cycle de conférences en ligne sur la transition écologique et l’éducation populaire. Le 1er RDV en visio aura lieu mercredi 19 janvier de 18h30 à 20h30. Retrouvez toutes les informations et le lien d’inscription ci-dessous.

Présentation du Cycle transition écologique et éducation populaire

L’enjeu de la transition écologique est de passer du modèle économique et social actuel aux conséquences particulièrement insoutenables sur les plans énergétiques, climatiques, environnementaux, humains et sociaux à un modèle qui soit soutenable sur ces différents plans. Peuple et Culture et le Collectif de la Transition Citoyenne s’associent pour proposer un cycle de trois visioconférences permettant aux participant-es de partager une vision de l’état des dérèglements qui spécifient les périls en cours, de faire l’inventaire des actions de précaution ou alternatives déjà en œuvre et enfin de se doter d’un cadre et de pistes d’actions pour que l’éducation populaire renforce sa contribution en faveur d’un monde plus soutenable.

Qu’est-ce que la transition écologique ? 
Visioconférence mercredi 19 janvier 2022 de 18h30 à 20h30

La première visioconférence vise à mettre en partage et en analyse critique les champs aussi divers et interdépendants que recouvrent les enjeux de la transition écologique, tels ceux de la perte de biodiversité, de la dégradation des sols, des migrations climatiques, de l’insécurité alimentaire ou de l’explosion des inégalités. L’objectif est d’avoir une représentation commune des questionnements, et de leur caractère systémique, que recouvre la transition écologique. Il ne s’agit pas d’aligner les convictions de chacun, mais de parvenir à se doter d’une carte commune des préoccupations en jeu sous le terme de transition écologique.Pour ce faire, nous avons choisi de faire appel à des intervenants et des institutions engagées dans le Collectif pour la transition citoyenne : 

  • Marc Dufumier, agronome, traitera de la transition écologique sous l’angle de la biodiversité et de l’agronomie 
  • Bruno Lasnier, engagé dans le Mouvement de l’Économie Solidaire, abordera la question de la transition écologique sous l’angle économique 
  • Un représentant du Centre de recherche et d’informations pour le développement traitera des enjeux Nord Sud de la transition écologique, notamment des questions migratoires.

A la suite de ces 3 interventions, un débat avec les participants permettra d’approfondir le lien entre ces différents angles d’approche des enjeux de la transition écologique.

Les deux visioconférences suivantes s’attacheront à voir en quoi les associations d’éducation populaire sont concernées par ces questions et quelles sont leurs contributions actuelles (15 mars de 18h30 à 20h30) et à réfléchir à la manière dont elles pourraient renforcer leur rôle en faveur de la transition écologique (date à confirmer).

Vous voulez participer ?

Participation libre – Inscription obligatoire

Présentation des intervenants et/ou structures de la visioconférence du 19 janvier

Marc Dufumier est agronome, professeur émérite en agriculture comparée et développement agricole à l’AgroParisTech (Paris). Il est aussi membre du conseil scientifique de la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) et président de Commerce équitable France (ex – Plateforme pour le commerce équitable PFCE) . Il a été impliqué dans la formulation, la mise en œuvre et l’évaluation de nombreux projets et programmes de développement agricole, en France comme à l’étranger, notamment dans des pays du Sud : en Asie du Sud-est, en Amérique latine et en Afrique. 
Il est auteur de nombreux ouvrages dont : 
– De la terre à l’assiette. 50 questions essentielles sur l’agriculture et l’alimentation, éd. Allary, 2020
– L’agroécologie peut nous sauver, Actes Sud, 2019
– 50 idées reçues sur l’agriculture et l’alimentation, éd. Allary, 2014)
– Famine au sud, malbouffe au Nord, NiL, 2012)
– Agricultures africaines et marché mondial, Fondation Gabriel Péri, 2008)
– Agricultures et paysanneries des tiers mondes, Karthala, 2004)
– Les projets de développement agricole, manuel d’expertise, Karthala, 1994)
– Les politiques agraires, PUF, 1984.

Le Mouvement de l’Economie Solidaire (MES) a été fondé en 2002 sur les fondations de l’Inter-réseaux de l’économie solidaire dans le but de créer un vaste mouvement des initiatives de l’économie solidaire et ainsi sortir de la confidentialité. Il cherche ainsi à adopter une démarche économique alternative et solidaire, une politique active de développement et de transformation sociale, un développement solidaire, démocratique et écologique des activités économiques et des territoires, une vision partagée de l’économie solidaire. 

Le Centre de recherche et d’information pour le développement(CRID) porte un regard critique sur la mondialisation et le développement. Fervent défenseur des droits humains partout dans le monde, le CRID défend une vision différente de la mondialisation et du développement, trop souvent supplanté par les intérêts économiques des Etats et des multinationales. Le CRID et ses membres font également de la mobilisation citoyenne et du pouvoir d’agir des mouvements sociaux des conditions sine qua none à la transformation de nos sociétés. Fort de son réseau de près de 50 organisations, le CRID mène de nombreuses campagnes d’interpellation des décideurs publics et de mobilisation citoyenne en s’appuyant sur le travail de plaidoyer fait par ses membres. 

Présentation des structures organisatrices

Le Collectif pour une Transition Citoyenne (CTC) est un réseau de 32 mouvements partageant la même vision d’une transition écologique, sociale et humaine. Indépendant, non partisan et laïque, le Collectif œuvre à coordonner les actions de ses membres afin de faire davantage résonner la transition citoyenne. L’action du Collectif s’articule autour de trois projets impliquant des membres mais aussi des structures non membres : la Fête des Possibles, le Pacte pour la transition et l’Ecoosystème. 

Peuple et Culture a été fondé en 1945 par des hommes et des femmes descendus des plateaux du Vercors où ils avaient constitué des « équipes volantes » dans le but d’apporter un accompagnement éducatif et culturel aux jeunes résistants, pour la plupart des ouvriers et des paysans. 
C’est dans cet esprit que, la paix revenue, ils ont créé Peuple et Culture, afin de défendre et promouvoir le droit à l’éducation et à la culture pour tous tout au long de la vie. 
Dès sa fondation, le projet de Peuple et Culture se fixait donc pour défi, au travers de la culture et de l’éducation, de dépasser les frontières des inégalités sociales et culturelles par la promotion sociale, la formation et la culture. 


Image de couverture : Designed by pch.vector / Freepik

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bon à savoir

Info planning secrétariat FNAP

La ligne téléphonique du secrétariat de la Fnap est disponible les lundis, mardis et jeudis de 9h à 13h.
Véro, que vous avez peut-être déjà eue au téléphone, répondra autant que possible à vos questions et demandes, sauf si elle est en rendez-vous ou en réunion.

Prenez soin d’elle ! 😀

Vos événements

Vos événements