Comment les paysan·nes développent l’art du partage et de la solidarité envers les artistes ?

Comment les paysan·nes développent l’art du partage et de la solidarité envers les artistes ?

La crise sanitaire et économique que nous traversons touche tous les secteurs. De nombreux artistes et créateur·rices, en particulier les plus « petits » et plus « fragiles » sont, pour beaucoup d’entre elles·eux, exclu·es des aides proposées par l’Etat.

Au sein de la commission culture, nous avons souhaité par solidarité, à l’instar de quelques adhérent·es Accueil Paysan, leur apporter notre soutien en leur proposant un coin de jardin, de pré, une grange…. pour créer et/ou diffuser leurs pratiques, tout en respectant les mesures sanitaires gouvernementales en vigueur.

Témoignage d’Arthur, Aveyron

En 2015 certains membres d’Accueil Paysan ont été contactés par Sébastien Lagord de la compagnie Le Coeur à Barbe qui souhaitait faire une tournée pour présenter son spectacle “La vie de Graham”.  Ici, au Mas d’Arbousse (membre AP 1369) Le spectacle a eu lieu dans la cour de ferme et a été énormément apprécié. Deux autres représentations du même spectacle ont eu lieu au Gîte d’étape Saint Dalmas (membre AP 1090).

Cette soirée m’a donné envie d’accueillir d’autres activités artistiques. En 2016, il y a eu une représentation de Monsieur le directeur, un spectacle acrobatique et musical, suivi d’un petit concert.
En 2017 la compagnie “les mains libres”, a présenté son spectacle de marionnettes, dans l’obscurité de la vieille étable.

En 2018, il y a eu un spectacle de clowns d’une compagnie franco-belge dans le cadre de leur tournée de rodage. La même année, il y a eu une représentation du spectacle polichinelle par la compagnie “pile poil au millimètre”.

Ces journées sont aussi une occasion de faire découvrir la ferme. Généralement, une partie du public assiste à la traite et reste aussi pour le diner où l’on sert un apéro et un repas simple, copieux et local.

 

Arthur Vanneck
Accueil Paysan Aveyron

Témoignage de Nicole, Calvados

Retour d’expériences de résidence d’artistes à la ferme

En 2014, au hasard d’une réunion, nous avons rencontré François, de la Compagnie l’Accord Sensible.

Grâce au projet normand Culture dans les Fermes, lui et ses 5 comparses de la Compagnie sont venu·es passer une semaine en août sur notre  ferme cidricole, pour travailler sur l’écriture de leur projet de spectacle théâtral, Massif Central.

Certain·es hébergés au gite, d’autres dans la maison, cuisine et repas partagés à la ferme, des moments d’échanges sur nos métiers respectifs, au fil du travail quotidien…nous avons réfléchi sur les acronymes, ils ont étiqueté nos bouteilles de cidre ; des voisins sont venus prendre un café et discuter, le copain-instit, le mécanicien agricole de la CUMA, l’aide-soignante ; mon père de 85 ans a raconté ses débuts sur la ferme et comment jeune homme  il animait les bals du coin  avec son accordéon ; nous nous sommes découverts qui paysan, qui  artiste, qui salarié, mais tous et toutes artisans alternatifs et identiques dans nos recherches d’un mode de vie cohérent et d’une envie de transmission ; culture, agri-culture , les pieds ancrés au sol , la tête pleine des mêmes rêves ;

Ah oui, ça s’appelle une «  résidence d’artiste »

PS : ça n’était pas prévu au départ, mais ils sont revenus passer un weekend à l’automne pour comprendre et expérimenter le cœur de notre métier de cidriculteur : la récolte et le brassage

En 2020, le covid-19 est passé par là. La culture est en berne, la création confinée, les sites de répétitions ou préparation des spectacles fermés, les membres d’une compagnie dispersés.

Mai 2020, à la ferme, il y a des champs, des vergers, une stabulation vide, du bon air, un gite disponible, de quoi respecter les «  gestes barrière », un atelier pour bricoler.

Emil, de la Compagnie Hardie, est venu nous rencontrer et visiter les lieux.

Idéal pour lui l’auteur-interprète  + le marionnettiste  + le musicien + le technicien + le scénographe qui depuis deux mois travaillaient  confinés  dans leurs apparts de Caen,  La Bourboule ou  Poitiers. Ils viennent répéter ensemble du 23 au 28 juin , en « résidence ».

Je jouerai la petite souris, avec leur accord : le thème me plait, l’épopée du normand  Guillaume  le Conquérant vu par un regard africain … En échange, je les inviterai  à visiter la cave et  partager notre table autour d’un bon Calvados normand !

Un coup de fil : le collectif 2222 jeune compagnie de deux ans prépare son deuxième spectacle, mais … plus de lieu pour travailler, c’est fermé !

Fin juillet 2020, ils s’installeront pour 6 jours dans une ferme normande d’Accueil Paysan, avis aux amateurs !

Nicole Bignon,
la Ferme du Bout du Chemin,
Accueil Paysan Calvados, Normandie
Le 27 mai 2020

Témoignage d’Anaïs, Allier

Un article de Presse retranscrit le témoignage d’Anaïs. Vous pouvez consulter cet article en cliquant ici.

 

Est-il possible de l’envisager à l’échelle du réseau Accueil Paysan ?

Pour ce faire, nous vous proposons de répondre au questionnaire ci-dessous (rapide, moins de 3 minutes), afin que nous puissions identifier quel·les seraient les adhérent·es intéressé·es par cette démarche. Pour tous·tes celles et ceux qui donneront une suite favorable, nous vous apporterons des informations pratiques dont vous pourriez avoir besoin, ainsi que l’appui technique d’adhérent·es souhaitant partager leur expérience.

D’avance, nous vous remercions de l’intérêt porté à notre demande.

« La culture nous rend plus résistants, elle donne de l’espoir »
Ernesto Ottone (DG Unesco pour la culture)

La commission Culture

 

Répondez au questionnaire

Vous pouvez répondre au questionnaire directement dessous, ou bien y accéder en cliquant ici. Le questionnaire est ouvert jusqu’au mercredi 17 juin 2020.

Image de couverture : Photo du Printemps des poètes 2020 à Quirbajou

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bon à savoir

FERMETURE ESTIVALE

Les bureaux de la FNAP seront fermés du lundi 2 au dimanche 22 août.

Durant tout le mois de juillet, Diane (chargée de communication) et Ambre (chargée de relation adhérent), vont parcourir la France à votre rencontre pour réaliser des portraits d’adhérent·es. Elles seront donc très peu disponibles durant cette période.

Vos événements

Vos événements